Livraison GRATUITE sur commande minimum de 40$ entre St-Pascal et Rivière-du-Loup. Autres régions du Qc GRATUIT à partir de 500$. *Voir termes.
Panier 0

L’arthrose chez le cheval

Marie-Hélène Cloutier

L’arthrose touche de plus en plus de chevaux, ce qui amène plusieurs questionnements de la part du propriétaire de ce dernier. Comment puis-je aider mon cheval, pourra-t-il encore être monté, comment savoir si mon cheval en souffre, etc?

 

L’Éden vous partage ici quelques informations importantes.

Qu’est-ce que l’arthrose?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de rappeler le fonctionnement d’une articulation. Une articulation est la jonction entre deux extrémités osseuses qui permet la mobilité (le mouvement) d’un membre.

Une articulation et composée de cartilage, un tissu qui recouvre l’extrémité de l’os. Ce dernier amortit les chocs et réduit la friction entre les os.

Il y a aussi les ligaments qui lient l’articulation. Les ligaments sont flexibles tout en aillant une certaine résistance, ce qui permet de maintenir l’articulation en place.

Puis, la membrane synoviale permet de lubrifier l’articulation par le liquide synovial qu’elle contient.

Le tout est tenue dans une capsule articulaire.

Ainsi, l’arthrose est une maladie dégénérative qui touche les articulations et plus précisément leur cartilage. Tranquillement le cartilage se détruit, ce qui crée des frictions sur les surfaces osseuses. Ainsi, le mouvement de l’articulation devient douloureux.

Causes

L’arthrose peut être causé par divers facteurs, comme le surmenage, à l’inverse un manque d’activité, le surpoids, une anomalie dans la position de l’articulation, le vieillissement, des facteurs génétiques (héréditaire) ou traumatique (ancienne blessure comme fracture).

Il n’est donc pas rare de voir de l’arthrose chez les chevaux plus vieux. Mais comment savoir si votre cheval en souffre ?

Symptômes

Les principaux symptômes sont les raideurs et boiterie à froid (donc plus prononcé en début de séance et qui s’améliore généralement en cours de d’entrainement). Les craquements lors de la marche ou de l’activité peuvent aussi être un signe.

Il peut aussi y avoir de l’inflammation au niveau de l’articulation atteinte, donc de la chaleur.

Il peut y avoir perte progressive de mobilité de l’articulation. Par exemple votre cheval qui engage moins bien ou qui a de la difficulté à donner ses pieds.

L’apparition de petites bosses au niveau de l’articulation est aussi possible.

Pour valider un d’agnostique d’arthrose il faudra des radiographies de l’articulation et un examen par votre vétérinaire.

Condition de vie du cheval avec arthrose

Tout d’abord il faut retenir que les deux pires ennemies de l’arthrose sont l’immobilité et l’humidité !!!

Ainsi, sortez votre cheval le plus possible à l’extérieur car celui-ci à besoin de mouvement ! Cependant, attention aux journées très humides. Lorsque que l’humidité est haute il appréciera d’avantage un lieu sec et plus chaud. Donc soyez attentif à la température et au signe que votre cheval vous donnera.

On entend souvent à tort que le cheval souffrant d’arthrose doit être mis au repos ou en retraite, ce qui n’est pas le cas. Ce dernier à besoin de mouvement, et parfois lorsque laisser aux champs il ne bougera pas assez non plus. L’immobilité peut même empirer son état. Donc un entrainement adapté est même bénéfique !

Il faut donc limitez, voir supprimer le saut et éviter les virage court. Il faut aussi limiter les séances de longe et privilégier le travail en ligne droite et les cercles très larges. Un sol plus dur limitera aussi la sollicitation des articulations.

Il vous faudra aussi réchauffer votre monture, c’est-à-dire prendre le temps de faire de la marche (au moins 20 minutes) avant de passer au trot ou au galop. Aillez à l’esprit que le trot sollicite plus les articulations que le galop, donc il est préférable de limiter cette allure et de passer au petit galop. Finalement les balades sont particulièrement intéressantes pour l’entretien quotidien de votre cheval !

N’oubliez pas le facteur température et humidité lors de vos entrainement !!! Ainsi, il est sage de monter le temps de marche à 30-40 minutes en temps humide avant de passer au trop pu galop. Encore là, écouter votre cheval !

Est-ce que l’arthrose se soigne ?

Malheureusement l’arthrose ne se guérie pas, mais il est possible d’apporter un soulagement à ce dernier.

Il est donc possible de donner des anti-inflammatoires à votre monture, mais attention, ces derniers peuvent causer des problèmes gastriques, comme les ulcères….

Vous pouvez aussi donner un supplément de glucosamine / chondroïtine qui peut aider à ralentir la progression de la dégradation du cartilage.

En plus de la glucosamine, le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM) permet de maintenir l’élasticité de l’articulation, ainsi que l’état des cartilages. Ce dernier diminue aussi les inflammations et les raideurs articulaires.

Plusieurs produits sont offerts dans les boutiques équestres. Vous pouvez aussi consulter un spécialiste de l’alimentation, ou un agronome qui vous conseillera. Certains produits sont plus naturels que d’autres et contiennent des ingrédients aillant des propriétés anti-inflammatoires comme le curcuma, l’harpagophytum, la fleur de cassis et la reine des prés. L’un de nos produits coup de cœur est L’ÉquiFlex de Belsile.

 

Un parage régulier aidera aussi votre cheval, tout comme des séances d’ostéopathie ou de massothérapies.  

Si aucun produit ne soulage votre cheval, il vous faudra peut-être passer à l’infiltration réalisé par votre vétérinaire.

En espérant que cet article aide le soin des chevaux souffrant d’arthrose. N’hésiter pas à laisser en commentaire vos impression ou expérience qui peuvent aider d’autres personnes.

 



Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés